DOD-CI ANRS 12323

Des enquêtes par téléphone pour améliorer le dépistage en Côte d'Ivoire

86010 (appels gratuits)

Pourquoi ?

Qu’est-ce que l’enquête DOD-CI ?

DOD-CI signifie Demande et Offre de Dépistage du VIH et des hépatites virales en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un projet de recherche en santé publique dont le but est de mieux comprendre la situation en Côte d’Ivoire par rapport au test du VIH / Sida et au dépistage des hépatites virales.

Il s’agit de deux enquêtes par téléphone : une enquête auprès de professionnels de santé (médecins, infirmières, sages-femmes) et une seconde enquête en population générale, c’est-à-dire qui concerne toute personne vivant en Côte d’Ivoire (hommes, femmes, jeunes, vieux, …).

À quoi ça sert ?

Nous cherchons à comprendre dans quelles conditions il est plus facile pour les uns et pour les autres de faire un test et, à l’inverse, quels sont les obstacles au test. Les obstacles aux tests peuvent être de différentes natures. Par exemple :

  • ne pas connaître un lieu où faire un test
  • le test est payant et ne pas avoir assez d’argent
  • avoir peur du résultat
  • avoir peur que le secret ne soit pas gardé et que les autres apprennent le résultat
  • etc.

Nous vous poserons des questions générales pour mieux comprendre certains aspects important de la vie. Nous pensons qu’avec une meilleure connaissance de ces obstacles, il sera possible de faire évoluer les politiques de santé publique en identifiant des manières de faire qui seraient acceptables pour tous et plus facilement accessibles.

Qui ?

Qui réalise cette étude ?

Cette étude est réalisée par des chercheurs scientifiques, dans le cadre d’un partenariat entre plusieurs instituions :

  • l’Institut d’Ethno-Sociologie de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody à Abidjan ;
  • l’ENSEA (École Nationale supérieure de Statistique et d’Économie Appliquée) d’Abidjan ;
  • le programme PAC-CI, un centre de recherche sur le VIH / Sida situé à Abidjan ;
  • le Ceped (Centre Population et Développement), un centre de recherche basé à Paris en France.

Pour la réalisation de l’étude, nous passons par une société nommée Ipsos située à Abidjan. Ipsos dispose d’un centre d’appels utilisé pour vous contacter et travaille en étroite collaboration avec les scientifiques de l’étude.

Qui la finance ?

Cette étude est financée par l’ANRS, l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites virales en France. L’étude porte le numéro ANRS 12323.

Cette étude est-elle autorisée ?

Le projet DOD-CI a été évalué par le Comité National d’Éthique et de la Recherche de Côte d’Ivoire (Ministère de la Santé) qui a émis un avis favorable le 5 mai 2015 (décision 019/MSLS/CNER) (renouvellement).

Comment ?

Comment avez-vous obtenu mon numéro de téléphone ?

1. Votre numéro a été tiré au sort

Afin d’assurer la meilleure représentation possible de la population ivoirienne, et d’interroger des personnes de différents horizons, nous avons créé un programme informatique pour obtenir une liste de tous les numéros possibles et votre numéro de téléphone a été tiré au sort parmi cette liste.

Nous n’avons pas accès aux données de l’ARTCI (Agence de Régulation de Télécommunications de Côte d’Ivoire) ni l’annuaire des abonnés mobiles. Au moment où nous vous appelons, nous ne savons alors strictement rien de vous. Les seules informations que nous aurons seront celles que vous accepterez de nous donner en répondant à nos questions.

2. Vous avez été invité par un ami / une connaissance à vous inscrire pour participer

Dans certains cas, nous pouvons demander à certaines des personnes qui ont accepté de participer à l’étude de recruter d’autres participants. Dès lors, il est possible qu’un de vos amis ou une de vos connaissances vous ait demandé d’appeler notre numéro gratuit 86010 (numéro vert) pour convenir d’un rendez-vous.

3. Vous êtes médecin, infirmière ou sage-femme

Vous avez été sélectionné pour l’enquête soignant. Pour cela, nous avons eu recours à différents annuaires de professionnels et votre numéro a été tiré au sort dans les listes obtenues.

Quel usage sera fait de mes données personnelles ? Pourrais-je être identifié ? reconnu ?

C’est une étude scientifique. Nous nous intéressons aux groupes de population et non aux individus pris individuellement.

Dans le cadre de la réalisation de l’enquête, nous avons connaissance du numéro de téléphone utilisé pour vous appeler. À l’occasion d’une prise de rendez-vous, il est possible que nous vous demandions un prénom ou un surnom pour pouvoir plus facilement vous recontacter. À la fin de l’enquête, ces deux informations seront définitivement effacées. Autrement dit, nous serons dans l’impossibilité de pouvoir dire qui a participé à l’enquête.

L’ensemble des informations collectées seront totalement anonymes.

Pourquoi moi ? Pourquoi pas quelqu’un d’autre ? En quoi ça me concerne ?

La participation de toutes les personnes nous est importante, quelle que soit leur situation. Nous nous intéressons à tout le monde. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Tout ce que vous direz nous intéresse.

Afin d’être le plus représentatif possible de la population ivoirienne, il importe que le plus grand nombre de personnes sélectionnées acceptent de répondre. En effet, vos réponses ne sont pas celles de votre voisin. Il est important d’avoir le point de vue de chacun.

Puis-je refuser ?

Vous êtes libre de refuser de participer à n’importe quel moment, même si vous avez déjà commencé à répondre à nos questions. Vous pouvez aussi refuser de répondre juste à certaines questions.

Quel est mon intérêt à participer à cette étude ?

Par votre témoignage en ce qui concerne votre parcours de vie, vos pratiques professionnelles, votre vie sentimentale et sexuelle, vous permettrez d’améliorer les programmes de dépistage en Côte d’Ivoire, qui bénéficieront ainsi au plus grand nombre.

Pourquoi des questions sur la sexualité ?

L’infection à VIH et le virus de l’hépatite B se transmettent, entre autres, par voie sexuelle, d’où l’importance de connaître les comportements des personnes en matière de sexualité.

Contact

Comment puis-je avoir plus d’informations ?

Vous pouvez nous contacter gratuitement et anonymement par téléphone au 86010 (numéro vert). Nous sommes à votre disposition pour répondre à toute question que vous pourriez avoir.

Vous pouvez également contacter les responsables scientifiques de l’enquête par courrier à :
Enquête DOD-CI
Programme PAC-CI
CHU de Trechville
18 BP 1954 Abidjan 18, Côte d’Ivoire

ou par email à dodci@pacci.ci

Vous pouvez également écrire par courrier au promotteur et financeur de l’enquête à :
ANRS
101 rue de Tolbiac
75013 Paris, France

Pourrais-je connaître les résultats de cette étude ?

Au fur-et-à-mesure que les analyses seront effectuées, nous publierons un résumé des résultats sur ce site web. Les premiers résultats sont attendus pour 2017.